à l'autre bout du bout du monde
Prévu au départ pour partager notre séjour en Nouvelle-Calédonie, nous continuons en partageant nos navigations depuis notre retour. Si vous voulez voir d'avantages de photos, allez sur "album photos" dans le menu à gauche. Bonne visite!

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques

01 Avril 2011
02 Aout 2011
03 Septembre 2011
04 Octobre 2011
05 Novembre 2011
06 Decembre 2011
07 Janvier 2012
08 Fevrier 2012
09 Mars 2012
10 avril 2012
11 Mai 2012
12 Juillet 2012
13 Aout 2012
14 Septembre 2012
15 Octobre 2012
16 Novembre 2012
17 Decembre 2012
19 Fevrier 2013
20 Mars 2013
21 Avril 2013
22 Mai 2013
23 Juin 2013
24 Juillet 2013
25 Aout 2013
26 Septembre 2013
27 Octobre 2013
28 Novembre 2013
29 Decembre 2013
30 Janvier 2014
31 Fevrier 2014
32 Mars 2014
33 Avril 2014
37 Aout 2014
38 Avril 2015
39 Juillet 2015
40 Juillet 2016
41 Avril 2017
42 Aout 2017

Sites favoris



Camping à Canala

Allez c’est reparti  pour un week-end camping mais explorons un peu plus loin ce coup-ci.
Direction Canala sur la cote Est à 170 Kms de Nouméa. Comme d’hab, nous montons par la cote ouest pour prendre la traversière mais après quelques dizaine de kms, ca n’avance plus. Saperlipopette, qu’est ce qui se passe !? C’est le tour cycliste de Calédonie !! Ces demoiselles, qui doivent quand même en baver, nous bloquent la route, escortés par la maréchaussée. Les retardataires sont parmi les voitures et il y en a une qui monte en température à coté de moi. Ouf, arrivés à la Foa, nous tournons à droite. Anne baisse la vitre pour leur hurler son amour pour ce sport. Moi j’accélère, y’en a bien un qui va nous récupérer un retro en souvenir…
Notre route se poursuit jusqu’aux sources thermales de la Crouen. Site abandonné où subsistent 2 bacs alimentés par de l’eau à environ 45 degrés. Après le bouillon des écrevisses, nous traversons la route jusqu’à la rivière. Super sensation au milieu de la faune sauvage.
 
 
Dernier tronçon avant l’arrivée au camping qui n’est pas en bord de mer mais de rivière ce coup-ci. Site magnifique fourni de fleurs colorées et d’arbres gigantesques. Nous disposons d’un faré avec électricité et éclairage, barbecue et la cerise: nous avons le camping juste pour nous.

Déjà Dimanche, après une soirée à veiller pres du feu, le reveille est un peu difficile. Marche jusqu’à la cascade Aminminrinbû.
Le chemin est bordé d’ananas, de papayes et d’immenses bambous. Nous apprécions se rafraîchissement.
Pour éviter de prendre la même route au retour, nous empruntons la route à horaire sur la cote Est. C’est en faite une piste de 13 kms dans les montagnes qu’Anne et bébé ne sont pas prets d’oublier. Le manque de temps ne nous a pas permis d’explorer en profondeur cette région qui essaye de se détacher de sa mauvaise réputation de berceau de l’indépendantisme, dont Eloi Machoro, tué par le GIGN en 1985, en est l'un des leaders.


Publié à 11:13, le 22/10/2011, dans 04 Octobre 2011, Canala
Mots clefs :
Lien
<- Page précédente