à l'autre bout du bout du monde
Prévu au départ pour partager notre séjour en Nouvelle-Calédonie, nous continuons en partageant nos navigations depuis notre retour. Si vous voulez voir d'avantages de photos, allez sur "album photos" dans le menu à gauche. Bonne visite!

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques

01 Avril 2011
02 Aout 2011
03 Septembre 2011
04 Octobre 2011
05 Novembre 2011
06 Decembre 2011
07 Janvier 2012
08 Fevrier 2012
09 Mars 2012
10 avril 2012
11 Mai 2012
12 Juillet 2012
13 Aout 2012
14 Septembre 2012
15 Octobre 2012
16 Novembre 2012
17 Decembre 2012
19 Fevrier 2013
20 Mars 2013
21 Avril 2013
22 Mai 2013
23 Juin 2013
24 Juillet 2013
25 Aout 2013
26 Septembre 2013
27 Octobre 2013
28 Novembre 2013
29 Decembre 2013
30 Janvier 2014
31 Fevrier 2014
32 Mars 2014
33 Avril 2014
37 Aout 2014
38 Avril 2015
39 Juillet 2015
40 Juillet 2016
41 Avril 2017
42 Aout 2017

Sites favoris



PLONGEE RECIF SNARK + TORTUES

Marine est en France & Lise vient d’arriver. Je pars avec David sur le récif Snark.
Un peu d’histoire : Pendant la guerre du Pacifique (1941-45), les passes d’accès au lagon étaient minées. Le 18 février 1942 au soir, le Snark, 117 mètres de long, battant pavillon Panaméen et transportant un peu plus de 13 000 balles de laine, appareille de Sydney à destination de Nouméa. Le 24 février au matin le bateau s’immobilise à quelques encablures de la passe de Boulari en attente du pilote. N’ayant pas de réponse le capitaine décide d’embouquer la passe. Après avoir dépassé le récif Tabu, une terrible explosion secoue le bâtiment par le travers bâbord. Seul 2 personnes se plaignent de légères blessures. La capitaine est consterné, il ignorait que les passes principales avaient été piégées quelques jours auparavant par 2061 mines mouillées par le mouilleur de mines australien Bungaree et seul le port de Nouméa et les FFL connaissaient leurs emplacements. Le navire sera remorqué sur 2 milles avant que la remorque ne cède et que le vent pousse le Snark jusqu’à s’échouer sur un banc de sable qui porte aujourd’hui son nom.
Nous voici sur zone. Une ombre est visible depuis la surface. Nous jetons l’ancre non loin d’un autre bateau et hop au bouillon. David part en bouteille avec son appareil photo et moi en PMT. L’épave est un amas de ferraille enchevêtrée. Il repose par une dizaine de mètres sur un fond plat. Le moteur, les mâts de charge et le safran sont facilement visibles.
 
 
Après une heure d’exploration nous remontons à bord du Grélou II. Sur la route du retour nous faisons le tour du récif puis aux abords de l’îlot maitre une pause s’impose sur la patate aux tortues. En limite de platier quelques tortues ont élu domicile sur une patate par une dizaine de mètres de fond. Après une balade aux alentours je reviens dessus mais mes oreilles m’empêchent de descendre. Bah c’est pas grave, je les vois remonter à la surface tour à tour sans se soucier de ma présence. Je suis tout seul avec les tortues…


Publié à 12:00, le 12/02/2012, dans 08 Fevrier 2012,
Mots clefs :
Lien