à l'autre bout du bout du monde
Prévu au départ pour partager notre séjour en Nouvelle-Calédonie, nous continuons en partageant nos navigations depuis notre retour. Si vous voulez voir d'avantages de photos, allez sur "album photos" dans le menu à gauche. Bonne visite!

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques

01 Avril 2011
02 Aout 2011
03 Septembre 2011
04 Octobre 2011
05 Novembre 2011
06 Decembre 2011
07 Janvier 2012
08 Fevrier 2012
09 Mars 2012
10 avril 2012
11 Mai 2012
12 Juillet 2012
13 Aout 2012
14 Septembre 2012
15 Octobre 2012
16 Novembre 2012
17 Decembre 2012
19 Fevrier 2013
20 Mars 2013
21 Avril 2013
22 Mai 2013
23 Juin 2013
24 Juillet 2013
25 Aout 2013
26 Septembre 2013
27 Octobre 2013
28 Novembre 2013
29 Decembre 2013
30 Janvier 2014
31 Fevrier 2014
32 Mars 2014
33 Avril 2014
37 Aout 2014
38 Avril 2015
39 Juillet 2015
40 Juillet 2016
41 Avril 2017
42 Aout 2017

Sites favoris



Navigation d'île en île

Récit d'une croisière d'îles en îles

Nous avons loué un catamaran de 14 m (Bahia 46) le "Dolly Grace" pour 15 jours. Nous sommes 3 couples et 5 enfants

Nous chargeons le bateau dans l'après midi et à la tombé de la nuit vamos!

Après une heure de nav nous mouillons à l'îlot maître face à Nouméa avec une petite vingtaine de noeuds de vent.

Mais avant tout laisser moi vous presentez l'équipage :

LE CAPITAINE "garder votre calme, je gere"               LA METEOROLOGUE "ça va souffler"

LE MECANO                                                                      L'ELECTRICIEN

LA CUISINIERE                                                               L'ORGANISATRICE et LES MOUSSES

Samedi 19 et Dimanche 20 Mai

Au petit matin nous levons l'ancre cap sur Ouvéa. Nous devons contourner grande terre par le sud avant de sortir du lagon. Nous passons la majeure partie de la journée au moteur, face au vent. A la tombé de la nuit nous sommes au portant avec 25 nds de vent en eau libre. Après un empannage pour prendre la passe de Coëtlogon nous filons à 10nds jusqu'au milieu du lagon qui avoisine les 30 nqs. Nous mouillons devant la petite usine de savon au première mueur du jour. Le temps à l'equipage de se lever nous prenons notre petit dej au milieu d'une eau turquoise avec un superbe levée de soleil sans un bruit, au calme.

Je ne me fais pas prier pour me baigner puis nous descendons à terre voir les environs. Un pti barbeuc sur la plage, farniente et voilà pour la journée.

Coup de gueule du jour :

Il est a noter tout de même que ce coin de paradis à la plage de sable fin à perte de vu est paisible et inspire à la reflexion. Mais lorsque l'on decouvre le bord de route jonché de détritus en tout genre (embalage plastique, cannettes et autre mer..) ça fou les boules. C'est revoltant comment on peut etre aussi c..

Lundi 21

Départ pour une excursion dans le nord de l'île. Rendez vous est donné au niveau de l'eglise. Nous somme environs 25 accompagné d'Antoine pour une marche le long de la plage jusqu'à la nurserie au requins.

La balade est agrementé de quelques explications sur les plantes et les requins qui viennent deposer leur oeufs dans le courant d'un petit bras d'eau afin de les mettre en securité des predateurs.

Nous decouvrons egalement les secrets du lancer de l'epervier

Pique nique et baignade pour la pause du midi, pause au trou d'eau d'anawa : mélange d'eau de mer et d'eau douce où, selon la legende, un poulpe géant remonterais du fond à la nuit tombé. Peut-etre un copain du calamar à Kersauson?!

Nous rentrons ensuite à bord pour hisser les voiles vers le sud du lagon. Un regal : nous glissons à toute vitesse, avec le soleil couchant comme temoin et mouillons devant Lekini.

Mardi 22

L'équipage part en excursion sur les falaises de Lekini, Anne se fait recuperer à bord pour aller plonger et moi je reste tranquille avec Lucie & Pablo.

Nous nous retrouvons sur cette plage infinie pour un pique nique face au soleil couchant.

Mercredi 23

Debout 06h00, petit dej et appareillage pour Lifou.

Jusque là nous étions au portant mais aujourd'hui nous avons 50 nqs à faire pour rejoindre la baie du Santal. Le vent est SE pour environ 25 nds. Dés la sortie du lagon la mer se creuse, tout ce qui n'étais pas ranger fini au sol et peu à peu l'équipage disparait dans les banettes après avoir "parfumé" la carré. Nous gardons le moteur en appuis durant toute navigation pour gagner quelques degrées. Nous mouillons à la tombé de la nuit à Douéoulou après 3 long bords et 80 nqs parcourues.

Jeudi 24

Lifou est une île legèrement plus grande que la martinique, elle comporte 3 district : Wetr au nord, Gaicha au centre et Lossi au sud. Non loin de notre mouillage se trouve Maïté du district de Gaicha. Maïté a accouché de jumeau en decembre dernier et elle étais dans la même chambre que Anne alors qu'elle passai un court sejour à la maternité. Avec les enfants sur le dos nous voilà parti à sa rencontre pendant que les autres sont à la recherche d'une location de voiture.

Après avoir discuter un peu et fais le connaissance de la famille nous redescendons voir le petit chef qui habite en face du mouillage. Nous faisons la coutume brievement. Hop hop hop la coutume c'est quoi? Cela consiste à offrir du tissu, un billet et des cigarettes au chef lorsque nous arrivons chez lui. Cela permet de chasser les mauvais esprit ou bien de "casser la glace". En retour il nous permet de sejourner chez lui et d'echanger un repas. Dans notre cas il n'étais pas prevenu de notre arrivé et il est dans les preparatifs de mariage (Il y aura 27 mariages sur l'île durant la semaine de notre passage!) Cependant ce geste nous permet d'utilisé ses douches et de ravitailler en eau.

Petite appartée : Le bateau à une capacité de 800 litres d'eau douce et, malgré les precautions de chacun, les reserves s'evaporent rapidement.

La cheferie

La journée se conclue avec une location de vehicule prevu pour le lendemain matin et ...

Un barbeucue sur la plage assurement.

Vendredi 25

Longue journée a rester en attente pour une location qui nous pose un lapin ou plutot qui tombe à l'eau. Anne profitera tout de même d'un moment pour aller plonger sur une patate de corail un peu au large avec Alex en secu surface. La plongée sera ecourté par la rencontre d'un requin gris.

Nous nous rabatons sur abordage de l'epicerie pour nous consoler. La reputation de Lifou pour son acceuil reprend forme avec la rencontre de Sïwan.

Nous lui achetons sa reserve de langoustes pour un prix non referencé puis en discutant avec lui il nous propose sont pick up pour nos excurtions...

Samedi 26

C'est de nuit au chant des coqs que je descend à terre acheter du pain et recuperer les clefs du pick up. Sïwan est dehors, parti voir son voisin pour qu'il recupere son cochon qui se balade. Nous prenons le temps de se poser chez lui pour le café et discuter. Ses frères et cousins viennent de tuer un cochon derière la batisse. Une multitude de cases est semée sur son terrain. "Ici nous mangeons sous un toit et dormons sous un autre."

Une fois pret nous roulons vers le sud est de l'île.

L'alizé de SE est toujours bien present.

Nous longeons la côte jusqu'à Luengoni à la recherche de ses joyaux. Pause casse croute au bord d'une piscine naturel

Et première sucette de Lucie, merci Isa

Notre recherche de cheferie en cheferie fini par etre fructueuse et nous faisons la connaissance de Noël qui s'occupe des visites. Masques, tuba en main nous voilà dans les grottes de Luengoni

ça descend, ça s'assombri et ça devient plutot humide! allé au bouillon!! Nous somme dans une galerie noyé où nous nagons à tour de role (nous avons que 2 lampes) au milieu de stalagmites et de stalactites. Des racines de banians qui tombent dans l'eau à travers la paroi se refletent dans l'onde limpide des coquillages fossilisés aux orgues naturels. Nous apprenons que Nicolas Hulot est déjà passé par là.

Dimanche 27

Nous allons vers le nord de l'île direction la baie de Jokin. Nous partons ensuite vers l'est où nous nous arretons visiter la vanillerai Pahatre. C'est un grand ett riche jardin que nous visitons pendant

plus d'une heure avec moulte explications

L'étape suivante sont les grottes du diable. Deux jeunes enfants nous accompagne jusqu'à l'entrée puis partent en courant avec les lampes. Ils jouent, ils rigolent mais ne nous aide pas vraiment. Ecaladant avec les portes bébé dans le noir nous evoluons doucement jusqu'à la troisième salle. Sans explication nous ne retiendrons pas grand choses de cette visite.

Sur le retour nous recherchons un point internet pour la météo. Tout étant fermé nous allons vers le port de Wé voir si les previsions datant d'une semaine on été mises à jours.

Evidement non mais nous faisons la rencontre de la marée chaussée qui nous invite à consulter au poste. C'est donc à 6 adultes et 5 enfants dans un pick up que nous nous garons devant le poste!

Une accalmie se presente pour cette nuit, demain soir le vent remonte de Sud Est pour 30 nd. Nous rentrons faire le plein d'eau et cap sur l'île des pins.

Peu après le départ nous nous rendons compte que les batteries ne charges plus. Nous Faisons route aux moteurs toute la nuit puis la journée. En arrivant près de la passe de la sarcelle le vent commence à monter de SE. Nous finirons notre nav à la voile et jetons l'ancre en baie de Kuto à l'ïle des pins quelques instants avant la tombé de la nuit.

Mardi 29 :

Arrivée en milieu de matinée par avion d'un électricien pour resoudre notre problème de charge. Il est performant, c'est le roi du shunt!!! La pome à eau de mer, d'eau douce, la charge des batteries... Tout est resolue en 2 heures. Le bateau merite tout de même un bon check up à notre retour.

L'après midi nous partons à l'assaut du pic Nga, point culminant de l'île (262m)

Mercredi 30 :

Nous levons l'ancre pour faire cap sur l'îlot Kouaré. Vent de Sud pour 15 à 20 nds. La houle nous porte vers le grand coude. Après une zone houleuse par 200 à 300 mètres de fond nous approchon l'ïlot Ndo et sa zone non hydrographié. Il est 11h, le soleil au zenith. Les hauts fons et platiers sont bien visible et un passage m'a été conseillé par le loueur.

C'est donc à une dizaine de noeuds que nous rentrons dans l'extreme sud du lagon au milieu d'inombrables îlots tel que N'gé, Gi, Uié, Ua, Uatio... Un vrai régal :

Nous aurons parcourue la distance à plus de 8 nd de moyenne pour mouiller au bord du platier de Kouraré par un vent modéré.

Jeudi 31 :

Promenade, tour de l'îlot, farniente.

Vendredi 01 Juin :

"Pique nique" Langouste sur l'îlot (voir album "Croisière d'île en île : ÎdPins - Kouaré" sur la bande droite du blog)

Samedi 02 :

Départ vers 07h cap sur Nouméa. La barrière de corail sur babord. Nous evitons les grains et poussons un surf à 14,2nd!! pour arriver comme une fleur pour le repas du midi au mouillage à l'îlot Goéland. Baignade et retour tout aussi rapide pour rendre le Dolly Grace.



Publié à 09:17, le 18/05/2012, dans 11 Mai 2012,
Mots clefs :
Lien
<- Page précédente