à l'autre bout du bout du monde
Prévu au départ pour partager notre séjour en Nouvelle-Calédonie, nous continuons en partageant nos navigations depuis notre retour. Si vous voulez voir d'avantages de photos, allez sur "album photos" dans le menu à gauche. Bonne visite!

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques

01 Avril 2011
02 Aout 2011
03 Septembre 2011
04 Octobre 2011
05 Novembre 2011
06 Decembre 2011
07 Janvier 2012
08 Fevrier 2012
09 Mars 2012
10 avril 2012
11 Mai 2012
12 Juillet 2012
13 Aout 2012
14 Septembre 2012
15 Octobre 2012
16 Novembre 2012
17 Decembre 2012
19 Fevrier 2013
20 Mars 2013
21 Avril 2013
22 Mai 2013
23 Juin 2013
24 Juillet 2013
25 Aout 2013
26 Septembre 2013
27 Octobre 2013
28 Novembre 2013
29 Decembre 2013
30 Janvier 2014
31 Fevrier 2014
32 Mars 2014
33 Avril 2014
37 Aout 2014
38 Avril 2015
39 Juillet 2015
40 Juillet 2016
41 Avril 2017
42 Aout 2017

Sites favoris



Tour du caillou

Nous quittons Nouméa en voiture de loc pour une semaine autour du caillou.

Départ samedi 1er décembre pour Poindimié. Après avoir longé la côte ouest nous empruntons la "Koné - Tiwaka" seul traverserière que nous ne connaisons pas. Nombreux petits ponts, cours d'eau, relief, sapins... Tous y est pour se sentir dans les montagnes françaises en été. Il aura fallu 10 ans pour ouvrir cette voie.

Arrivé au gîte Newejie sur les terres de la tribu d'Ina. Nous prenons possession de la case traditionnel au milieu des animaux qui vivent ici.

L'endroit est très bien entretenu et calme. Nous profitons de la cuisine commune où nous serons les seuls visiteurs ce soir là.

Dimanche 2

Beaucoup moins de distance à partourir ce jour, nous rejoingnons tranquillement Hienghène. C'est notre coup de coeur de la grande terre. Avec ses roches calcaires escarpées nous nous retrouvons dans un décors de repère de pirates.

Nous atterrisons sous un ciel bas et nuageux dans un des bungalows du Kouloué village. Ce n'est pas un gite mais un hotel avec restaurant. La pluie vient s'installer. Nous siestons pendant que Régis part explorer le platiers à quelques metres de nous. Le buffet du soir nous consolera du mauvais temps. Nous rentrons au bungalows en roulant...

Après une nuit sous le déluge avec un someil lourd pour Pablo. -Yes!- Nous partons pour le bourg de Hienghène avant de rejondre la petite rivière où les filles partent pour un tour de kayak pendant que Régis pose le paysage sur papier et Pablo et moi nous promenons. Nous avions fait la même promenade l'année dernière avec Titelle mais Anne étais enceinte et n'avais pas vu grand chose.

Les 30°C avec la pluie de la nuit dernière et le ciel couvert donne une ambiance chaude et humide. Le simple fait de marcher un peu nous laisse dégoulinant de sueur.

Au retour des filles nous profitons d'un moment sans les enfants pour une ballade en kayak jusqu'au port de Hienghène. La mer est d'huile. En nous dirigant vers la "poule couveuse" une tortue nous rend visite.

Une fois arrivé au port nous faisons une pause au snack tout proche puis nous repartons rejoindre la plage qui borde l'estuaire de notre petite rivère.

1ère glace pour l'estomac sur patte

UN peu de PMT pour Régis et moi par visi reduite aux abord de l'estuaire. Les fonds sont riches en coraux et la visi s'améliore à l'approche du tombant de 10, 15 mètres.

Mardi 4

Direction Koumac via le bac de le bac de la Ouaïème et la "corniche caledonienne". Nous prenons notre temps pour observer les hameaux Kanak, la luxuriance de la végétation, les montagnes qui devalent vers le lagoon, les falaises abruptes, les cascades écumantes, les petits éstuaires, les quelques petites plages, les fleurs colorées, les étals d'artisanant sur le bord de la route avec leur ananas et leur litchis à profusion cette saison.

 

Il fait plus de 30°C ce qui devrait etre normal en cette saison mais voilà c'est arrivé d'un coup dans cet été qui a du mal à percer. Nous roulons avec la clim et une pause s'impose et c'est la cascade de Colnette qui va tous nous raffraichir.

Nous arrivons ensuite à Ballade pour la pause déjeuner. Lieu de debarquement de James Cook lors de la decouverte de la Calédonie en 1774 ( voir dans "rubrique" l'onglet "05 Novembre 2011" notre 1er passage)

Nous reprenons la route pour rejoindre Koumac et passer en mode camping.

Nous avons favorisé les gites sur la côte Est plus humide pour ensuite installé notre bivouac sur la côte Ouest.

Il nous faudra pas moins d'une heure et demin pour tout installer. (dont notre nouvelle tente)

Pendant que Anne et Lise prennent la douche aux enfants nous partons avec Régis explorer les environs et ramener du bois.

La nuit est tombée sans un brin d'air il nous en faut peut pour transpirer à grosses gouttes.

Avec la pluie des dernier jours l'air est humide et les moustiques sont au tacket.

Au reveil grosse chaleur sous ciel bleu. Nous prenons la route jusqu'à Chagrin. Lieu pour la rencontre avec Jeannine. C'est un personnage au fort caractère qui nous fait decouvrir l'ancienne mine de nickel et de chrome.

Pause déjeuner encore un peu plus au nord sur une aire aménagé au bord d'une rivière.

Nous rejoingnons ensuite Koumac pour quelques emplettes avant de faire route à l'est vers les grottes. (voir arcticle "novembre 2011)

Le soir: apéro, barbeuc et dodo.

Jeudi 6

Rangement du campement et en route pour Farino. Un peu moins de 300 km pour cette étape avec une pause dans la baie des amoureux avec ses pins colonaires. Point de vue du haut de la roche percée

 

Nouveau decors pour notre arrivé au réfuge de Farino situé un peu en altitude. C'est une région verte et humide où les habitants prennent grand soin de leur jardin. Les pelouses sont tondues, les maisons sont bien fleuries et  la flores y est apprivoisée.

Nous sommes les seuls pour occuper ce camping qui borde une rivière. Une fois installés nous allons nous raffraichir au trou feuillet avec un massage tonique.

 

Nous passons le dinner chez l'habitant à la "corne du cerf" ou l'acceuil est chaleureux et la cuisine excellente.

Vendredi 7

Pour notre dernière journée avant le retour nous restons calme et sur la fin de la journée nous nous rendons au domaine  "IDA-MARC". Caféiculture traditionnelle avec recolte manuelle qui produit un arabica réputer.

Vous pouvez découvrir d'autre photos dans l'album "tour du caillou 2012" sur la gauche de votre écran.


Publié à 03:24, le 1/12/2012, dans 17 Decembre 2012,
Mots clefs :