à l'autre bout du bout du monde
Prévu au départ pour partager notre séjour en Nouvelle-Calédonie, nous continuons en partageant nos navigations depuis notre retour. Si vous voulez voir d'avantages de photos, allez sur "album photos" dans le menu à gauche. Bonne visite!

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques

01 Avril 2011
02 Aout 2011
03 Septembre 2011
04 Octobre 2011
05 Novembre 2011
06 Decembre 2011
07 Janvier 2012
08 Fevrier 2012
09 Mars 2012
10 avril 2012
11 Mai 2012
12 Juillet 2012
13 Aout 2012
14 Septembre 2012
15 Octobre 2012
16 Novembre 2012
17 Decembre 2012
19 Fevrier 2013
20 Mars 2013
21 Avril 2013
22 Mai 2013
23 Juin 2013
24 Juillet 2013
25 Aout 2013
26 Septembre 2013
27 Octobre 2013
28 Novembre 2013
29 Decembre 2013
30 Janvier 2014
31 Fevrier 2014
32 Mars 2014
33 Avril 2014
37 Aout 2014
38 Avril 2015
39 Juillet 2015
40 Juillet 2016
41 Avril 2017
42 Aout 2017

Sites favoris



Tour de la Grande Terre

Après un vol plus long que long en passant par Kuala Lumpur et Sydney, les parents sont bien arrivés sur le caillou. C'est le risque quand on arrive un vendredi 13 !!!

Après un week-end de repos, le programme des vacances est lancé.

Lundi 16 : On commence par le tour de la grande terre avec comme destination Poindimié pour le premier jour.

Nous empruntons la traversière de Farino à Kouaoua. En chemin nous bifurquons vers Canala pour une pause pique-nique au ancien terme...

Eau à 42° dans le bain puis 26°, 27° à la rivière...OUF!!

Nous reprenons la traversière que nous n'avions encore jamais emprunté. Nous longeons un tapis de plusieurs kilomètres qui descend d'une mine et fini sa course sur un navire de commerce bossé sur deux corps morts à Kouaoua. C'est un cul de sac, demi-tour pour passer par la montagne qui nous permet de rejoindre la cote Est. Nous atteignons les sommets et surplombons le lagon et ses îlots magnifiques. Cette image est contrastée avec, à notre premier plan, les mines à ciel ouvert. La palette de couleurs est superbe et impressionnante cependant il est triste de voir ces montagnes literalement rabotées, amputées. Certe, cela créer beaucoup d'emploi mais à quel prix. Rien n'a l'air d'être prévu pour un reboisemment. Il suffit d'aller sur gougoule earth pour voir l'empleur des dégats.  Nous descendons la montagne pour longé ensuite la cote jusqu'à Poindimié. Nous passerons la nuit dans le même gite que nous avions fait avec les parents d'Anne l'année dernière.

Envoi de la lettre au père Noël; un peu de magie dans ce monde de brut!!

Le lendemain, direction Hienghène pour se poser dans une case du Koulnoué en bord de mer.

Après-midi kayak pour les parents au pied des roches de Lindéralique.

Nous restons une deuxième journée à Hienghène et partons pour une petite marche sur les hauteurs.

 

Nous remontons ensuite la Hienghène sur quelques kilomètres pour la redescendre jusqu'au petit port en kayak.

"Salut, ça te dit un petit golo golo dans la case"

Après un bon petit déjeuner, nous partons vers le nord et empruntons la route de la corniche.

C'est une route entre mer et montagne qui longe le massif du Mont Panié, point culminant de l'île.

Nous traversons la Ouaïème grâce au dernier des 26 bacs qui permettaient de traverser les différents cours d'eau de la grande terre.

Cette route est aussi appelée la route des cascades.

Cascade de Tao.

Nous avons eu un deluge la nuit dernière et traversons les grains lorsque nous roulons mais dés que nous nous arrêtons la pluie s'arrête aussi, impec !!!

Cascade de Colnett.

Nous faisons une pause déjeuner à Balade, plage où débarqua James Cook le 7 septembre 1774.

Il fit cette découverte au cours de son second voyage alors qu'il venait de l'archipel appelé  Grandes Cyclades et qu'il avait rebaptisé New Hebrides (aujourd'hui le Vanuatu, que nous découvrirons en avril prochain !). Il faisait route vers la Nouvelle-Zélande. Le premier à bord qui aperçu la Grande Terre fut l'aspirant Colnett le 4 septembre. Cook la nomma "New Caledonia" et donna le nom de Colnett au grand cap qui leur masquait le prolongement de l'île plus au SE. Il débarqua à Balade sur la côte Est. Il fut reçu amicalement par les habitants Mélanésiens qu'il trouva en outre remarquablement respectueux de la propriété d'autrui, ce qui constitait une exception à son expérience des autres peuples du Pacifique.

Sur les pas de James Cook

Plus tard, Napoléon III donna instruction à plusieurs navires de guerre français de prendre possession de la Nouvelle-Calédonie, à la condition qu'elle ne fut pas d'ores et déjà annexée par les Anglais.

Le premier arrivé fut l'amiral Febvrier Despointes qui prit possession de la Grande Terre à Balade le 24 septembre 1853.

Avant la prise de possession, la corvette L'Alcmène fut envoyée en mission exploratoire par le gouvernement français en 1850. L'objectif était d'étudier la possibilité d'une colonisation et de l'installation d'un bagne. La mission se termina tragiquement dans le nord de la Grande Terre, à Yenghebane. Plusieurs officiers et hommes d'équipage furent massacrés et consommés.

 

Nous terminons notre route dans ce qui semble être le bout du monde à l'extremité nord du caillou au relais de Poingam.

Le relais est reputé pour sa cuisine et il nous faut éviter les crabes pour rejoindre notre bungalow.

Après le petit déjeuner, nous profitons de la plage avant de repartir vers le sud par la côte ouest.

Nous continuons notre route vers le sud et atteignons Koumac. Ensuite nous rentrons dans les terres pour atteindre les grottes du même nom.

C'est une grotte de 3,4 km où les 360 premiers mètres peuvent se faire sans guide.

Nous arrivons ensuite au gite du lagon que nous commençons à connaitre.

Prise de possession de la case et entrecôte au barbecue.

Rien ne se perd, tout se transforme. Original le barbecue dans un tambour de machine à laver.

Nous partons au petit matin pour gagner la baie de Chasseloup à coté de Voh pour une plongée chez Gatope diving.

Arrivé sur la plage, il règne une ambiance festive. Pick up, musique à fond et plusieurs méla la bière à la main en train de tituber ou de suivre le rythme de la musique, difficile à définir.

Nous nous préparons et hop cap sur la passe de Duroc. Une fois sortie de la baie, nous pouvons voir l'usine de nickel de Vavouto. Cette usine de nickel n'est pas encore en service. Un chenal a été creusé dans le corail spécialement pour permettre aux navires à ford tirant deau d'accéder au site. Le propio du club a d'abord commencé par plonger ici pour observer les éventuels changements de la faune et la flore sous marine.

La première plongée se fait coté récif de Koné sur la faille au requin (et oui pas de S, le gris était tout seul ce jour là). Nous passons d'une faille à l'autre dans une bonne visi. Le coraux sont colorés.

La deuxième plongée se fait sur le récif de Gatope dans les grottes de Ui-Ua (prononcer Ouioua) Un superbe terrain de promenade.

Pas autant de vie que nous l'espèrions mais nous aurons vu entre autre une raie éventail et un banc de gros perroquets à bosse.

Retour sur Voh où nous faisons une petite marche pour atteindre l'observatoire qui domine la baie. Il faut marcher encore un moment pour rejoindre le point qui permet d'observer le coeur de Voh. La vue sur la baie nous convient très bien!!!

Nous remontons un peu au nord vers le refuge du cerf. La propriété est grande de 100 hectares. Les savoyards installés sur le site ont tout fait eux-même. Un résultat chaleureux et convivial.

Dernier jour. Nous roulons vers le sud jusqu'à la roche percée pour le déjeuner.

Nous allons ensuite jusqu'à Bourail où nous contactons le gite qui devait nous héberger mais il y a eu un loupé sur la réservation et après avoir fait le tour du lieu, cela ne correspondait plus à ce qu'ils proposaient auparavant (rencontre des animaux de la ferme). Nous continuons notre route vers Nouméa pour un barbecue à la maison avec David, Marine et Katell.


Publié à 01:10, le 24/12/2013, dans 29 Decembre 2013, Nouvelle-Calédonie
Mots clefs :