à l'autre bout du bout du monde
Prévu au départ pour partager notre séjour en Nouvelle-Calédonie, nous continuons en partageant nos navigations depuis notre retour. Si vous voulez voir d'avantages de photos, allez sur "album photos" dans le menu à gauche. Bonne visite!

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques

01 Avril 2011
02 Aout 2011
03 Septembre 2011
04 Octobre 2011
05 Novembre 2011
06 Decembre 2011
07 Janvier 2012
08 Fevrier 2012
09 Mars 2012
10 avril 2012
11 Mai 2012
12 Juillet 2012
13 Aout 2012
14 Septembre 2012
15 Octobre 2012
16 Novembre 2012
17 Decembre 2012
19 Fevrier 2013
20 Mars 2013
21 Avril 2013
22 Mai 2013
23 Juin 2013
24 Juillet 2013
25 Aout 2013
26 Septembre 2013
27 Octobre 2013
28 Novembre 2013
29 Decembre 2013
30 Janvier 2014
31 Fevrier 2014
32 Mars 2014
33 Avril 2014
37 Aout 2014
38 Avril 2015
39 Juillet 2015
40 Juillet 2016
41 Avril 2017
42 Aout 2017

Sites favoris



Camping Thio & Hienghène

Après quelques jours sur Nouméa à passer entre les gouttes (aquarium, musée maritime, marché...), le moment tant attendu est arrivé. Deux jours, deux nuits en camping entre potes !

C'est parti, direction le meilleur camping pour se caler dans une sorte de bout du monde au bord de l'eau avec un gros feu, Thio évidement.

Une fois arrivé sur place et avant tout effort, une pause s'impose afin de prendre un peu de "courage".

Maintenant que le campement est en place "mission bois".

 

Nous profitons de l'après midi pour longer la côte. La route est peu frequentée, elle conduit à la côte oubliée. Seules quelques tribus y sont installées et ne sont accessibles que par la mer. Après une heure de balade, nous faisons demi-tour peu avant grand Borindi.

Retour au campement, préparation du feu.

A quelques minutes du camping, la pointe Désiré est un endroit accessible par un petit chemin qui mène à une plage tranquille.

Oui, en brousse il est fréquent de trouver des voitures brulées, ça fait parti du paysage! Ce sont souvent des véhicules volés sur Nouméa.

Encore un coin de paradis!

 

 

Après un peu de PMT, mission bois.

 

Quelle bagarre !!!

Après ces deux jours difficiles, nous partons pour une petite balade en kayak.

suivi d'un peu de PMT

 

 

                                                  Pitaya ou fruit du dragon

Katell, Anne et les enfants nous rejoignent.

Pour l'anniversaire de Pablo, nous lui avons preparé des petits jeux...

 

 

 

 

 

Voilà, après une soirée festive, nous levons le camp pour Hienghène.

 

Nous nous installons au camping de Babou plongée.

 

Au matin, le temps s'est gaté. Anne et moi partons pour plonger sur la passe Dong'an Hiengu et à Fonti reef. Sur le trajet la pluie arrive et nous nous retrouvons rapidement au milieu d'un grain qui nous réduit la visi à quelques dizaines de mètres. Une fois dans l'eau, de jolies patates parsemées de gorgones qui afleurent la surface, sur un fond de 20 mètres. J'y croise mon premier baliste Titan et autre murène javanèse, requins gris, diagramme arlequins, gaterins mouchetés... Que de noms exotiques qui nous laissent rêveurs en relisant notre carnet de plongée.

Pendant ce temps Katell, Chris, Jibar et les enfants vont se promener dans le nord de Hienghène.

Le bac de la Ouanième                                                          La cascade de Tao

C'est un peu humide alors on utilise les petites mains pour atiser le feu!

                                                            Fleur de Flamboyant

A notre retour en début d'après midi, les moniteurs n'ont pas l'air très partants pour les baptèmes.

"Nous, on est motivés". Pour Jibar c'est maintenant ou jamais alors on y va.

L'avantage c'est qu'il n'y a que nous donc le moniteur prend le temps de faire un cours pour nos plongeurs.

Nous partons pour mouiller devant l'îlot Hienga à quelques nautiques face au camping.

C'est bon, ils sont prêts !

Chacun leur tour, Jibar puis Chris font leur baptème au milieu de quelques patates de corails. Même si ce ne sont pas les meilleures conditions, nous profitons de l'ambiance tranquille pour cette sortie. Nous rentrons ensuite en prenant notre temps.

Pas mal de vent et de pluie, la dépression tropicale June est bien là.

Nous nous réfugions sous la faré. Malgré la météo, les enfants restent cool. Ouf!

Au matin, il faut que l'on se décide. ça ne vaut vraiment pas le coup de rester là, on remballe tout en vrac sous la pluie et on prend la route.

Sous le déluge nous traversons un radier en douceur et parvenons à rejoindre la traversière de Koné-Tiwaka.

L'eau sort de partout, nous restons prudents. Même Anne qui ouvre la route avec le quashqai de location...

Bon, là ça passe pas. Seul un camion tente la traversée. Nous apprendrons plus tard qu'il est resté bloqué après le virage dans 1,50 m d'eau et les pompiers ont du les évacuer.

Nous nous réfugions dans un nakamal tout proche puis nous trouvons un gite.

 

Nous sommes au sec, enfin!

Le lendemain, le niveau de l'eau est descendu et celui des bouteilles de rhum du gite aussi du coup nous reprenons la route. Toutes les rivières ont debordé et il y a pas mal de dégat.

Et voilà, il nous faudra 2 jours pour tout rincer, sécher ! 10 jours pour tout laver...!


Publié à 08:35, le 31/01/2014, dans 30 Janvier 2014, Nouvelle-Calédonie
Mots clefs :