à l'autre bout du bout du monde
Prévu au départ pour partager notre séjour en Nouvelle-Calédonie, nous continuons en partageant nos navigations depuis notre retour. Si vous voulez voir d'avantages de photos, allez sur "album photos" dans le menu à gauche. Bonne visite!

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques

01 Avril 2011
02 Aout 2011
03 Septembre 2011
04 Octobre 2011
05 Novembre 2011
06 Decembre 2011
07 Janvier 2012
08 Fevrier 2012
09 Mars 2012
10 avril 2012
11 Mai 2012
12 Juillet 2012
13 Aout 2012
14 Septembre 2012
15 Octobre 2012
16 Novembre 2012
17 Decembre 2012
19 Fevrier 2013
20 Mars 2013
21 Avril 2013
22 Mai 2013
23 Juin 2013
24 Juillet 2013
25 Aout 2013
26 Septembre 2013
27 Octobre 2013
28 Novembre 2013
29 Decembre 2013
30 Janvier 2014
31 Fevrier 2014
32 Mars 2014
33 Avril 2014
37 Aout 2014
38 Avril 2015
39 Juillet 2015
40 Juillet 2016
41 Avril 2017
42 Aout 2017

Sites favoris



Première petite nav

Après un hiver à investir en équipements pour le bateau, il est temps de tracer notre sillage aux alentours de Cherbourg pour tester tout ça. C'est notre première nav en famille. La question est: comment vont réagir les enfants?

Avec 10 jours de vacances, nous récupérons Titelle et Mika à Caen pour aller voguer dans le golfe Normand-Breton.

Départ au lever du jour par "pétole molle". Tout au moteur, nous mettons cap sur Sercq, sans aucun doute la plus belle île des Anglo-Normandes.

 

1er clandestin

Sercq est une des îles Anglo-Normandes. D'une superficie de 5 km², c'est un plateau entouré de falaises d'une centaine de mètres. Nous arrivons dans l'Ouest de l'île au Havre Gosselin dans un brouillard épais. Le mouillage étant rouleur et le brouillard se levant, nous contournons l'île par le sud pour rejoindre Derrible Bay.

 

 

Nous débarquons à Dixcart Bay.

 

Au fond, l'Etac de Sercq qui sort de la brume.

 

"La grande grève" : Petit point de vue de "la coupée", petit passage de 3 mètres de large qui relie Sercq à la petite Sercq.

 

 

Ballade à la Seigneurie. En effet, Sercq est le dernier état féodal d'Europe, constitué d'une seigneurie du bailliage de Guernesey depuis 1604.

Ses jardins sont reputés et le labyrinthe apprécié par Lucie.

Après une bonne journée de marche, le repos est bien merité.

Le lendemain, nous partons pour Guernesey à 2-3 heures de nav. Toujours pas de vent et pas de poisson. On se fait quelques manoeuvres de spi. Après avoir mouillé au pied du chateau Cornet, nous nous consolons chez le poissonier avec quelques belles gambas et faisons un petit détour par The pub.

 

Le surlendemain nous descendons vers le barrage de la Rance au moteur et mouillons sur la bouée de papa à la Richardais.

Le phare du jardin et Cézembre, chenal d'entré de St Malo.

 

Le lendemain, nous tirons quelques bord sur la Rance jusqu'à Plouer avant de reprendre l'écluse pour le port des bas sablons à Saint Malo.

Notre mousse chanteur nous fait un petit cours de matelotage en attendant l'écluse.

Départ de Saint Malo au lever du soleil, Titelle est reparti en train. Mika est tombé dans le port pendant la manoeuvre d'arrivée et je me suis cassé l'orteil sur un "méchant taquet qui bouge tout seul".

Enfin du vent. Bon, c'est presque dans le pif mais c'est pas grave.

 

Voilà notre 2ème clandestin. Apparemment fatigué, il nous quittera une fois que Pablo lui aura donné un peu de pain.

 

 

Nous passons la nuit à Sercq et repartons de bonne heure le lendemain pour Cherbourg avant un avis de grand frais. Nous passons le raz blanchard par vent contre courant, c'est la marmite !

 

La navigation se sera bien passée pour les enfants avec des conditions qui ont changé progressivement. Lucie : "je veux bien refaire du bateau mais pas vomir". Pablo : je veux refaire du bateau et que ça bouge".

 



Publié à 19:00, le 12/04/2015, dans 38 Avril 2015, les anglos-normandes
Mots clefs :
Lien